Active seating in the classroom / Sièges pour élèves actifs en classe

By February 14, 2017 General

***Version française en bas de la page***

We have received several inquiries regarding alternative seating for active students, such as exercise balls, Hokki and NeoRok stools. The idea is that by allowing students to keep their bodies busy while seated during instructional time, they will be less likely to become disruptive. The question that comes to mind is whether these products present a safety hazard.

 

 

 

 

 

Exercise ball/ Ballon d’exercice

 

 

 

 

 

Hokki stool/ Tabouret Hokki

NeoRok stool/Tabouret NeoRok

We would not recommend the use of exercise balls as seating in a classroom.  The classroom is not an area designed for this type of ball, as there is a risk of head injury should they collide with other students, fixed objects (walls, book cases, desks), as well as the risk of falling backwards. They are more appropriate in an area suited for physical activities, such as a fitness room, keeping in mind that they should be the appropriate size and weight for the student. 42 incidents were reported to OSBIE for the 2012-2016 period resulting from the use of exercise balls in the classroom. Injures included bumps to the head, injuries to arms (including one wrist fracture) and back/tailbone.

With respect to “active seating” stools, a recall was issued in January 2016 for the NeoRok brand. Upon review of the Government of Canada Recall and safety alert bulletin, it appears that the recall was only in regards to stools manufactured in 2015: http://healthycanadians.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/56588r-eng.php. Per the bulletin, the issue reported was a fall hazard. No injuries were reported in Canada and a concussion was reported in the United States.

3 incidents were reported to OSBIE for the 2012-2016 period resulting from the use of stools of this type in the classroom.  The injuries were to the tailbone, mid-back and a cut to the back of head.  Contrastingly, a search of incidents involving slips or falls from chairs are 6,925 for the same period.  This could simply be due to the fact that there are more chairs than this type of stool in classrooms; it is unknown whether it is easier to fall from a regular chair vs. an active stool.

From a risk management perspective, it is recommended to review the product manual for any warnings or use restrictions (space required, age etc.), provide adequate instruction and supervision, enforce safety rules, and prohibit improper use (i.e. standing).  As with any new product or activity, it is important to consider the risks vs. benefits as part of the decision-making process.

 

 

 

 

 

Allison Palis, Loss Control Coordinator

allisonp@osbie.on.ca

************************************************************************************

Nous avons reçu de nombreuses demandes de renseignements concernant les sièges pour élèves actifs,  notamment les ballons d’exercice, et les tabourets Hokki et NeoRok. Ces sièges visent à permettre aux élèves de demeurer en mouvement lorsqu’ils sont en position assise pendant les périodes d’enseignement; ainsi, ces élèves sont moins susceptibles de devenir une source de perturbation. Toutefois, il convient de se demander si ces produits posent un problème de sécurité.

Nous ne recommandons pas l’utilisation de ballons d’exercice comme siège en classe. La classe n’est pas une aire conçue pour ce type de ballon, et les utilisateurs pourraient s’infliger des blessures à la tête s’ils entrent en contact avec d’autres élèves ou des objets fixes (des murs, des bibliothèques, des bureaux), ou s’ils tombent à la renverse. Ces ballons conviennent davantage à une aire réservée aux activités physiques, par exemple des salles d’entraînement; il faut se rappeler que leur taille et leur poids doivent être adaptés à chaque élève. Entre 2012 et 2016, 42 incidents ont été portés à l’attention de l’OSBIE à la suite de l’utilisation de ballons d’exercice en classe. Les blessures comprenaient des coups à la tête, aux bras (y compris une fracture à un poignet), et au dos et au coccyx.

En ce qui concerne les tabourets pour « personnes actives », un avis de rappel visant la marque NeoRok a été émis en janvier 2016. À la suite de la diffusion du bulletin Rappels et avis de sécurité par le gouvernement du Canada, il semble que le rappel ne visait que des tabourets fabriqués en 2015 : http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/56588r-fra.php. Selon le bulletin, le problème portait sur un risque de chute. Aucune blessure n’a été signalée au Canada et une commotion cérébrale a été déclarée aux États‑Unis.

Trois incidents ont été portés à l’attention de l’OSBIE entre 2012 et 2016 à la suite de l’utilisation de ces types de tabouret en classe. Des blessures au coccyx et au milieu du dos, et une coupure derrière la tête ont été signalées. En revanche, une recherche a révélé 6 925 incidents impliquant des sièges, notamment des glissades et des chutes, au cours de la même période. Cette statistique porte sur un plus grand nombre de sièges que ce type de tabouret dans les classes; nous ne savons pas s’il est plus facile de chuter d’un siège ordinaire que d’un tabouret actif.

Du point de vue de la gestion des risques, nous recommandons de consulter le guide du produit pour y déceler des avertissements ou des restrictions concernant l’utilisation (espace requis, âge, etc.), déterminer si le fabricant prévoit des instructions suffisantes, s’il préconise des mesures de surveillance et s’il interdit un mauvais usage du produit (p. ex., debout). À l’instar de tous les nouveaux produits et de toutes les nouvelles activités, il est important de tenir compte des risques et des avantages avant de prendre une décision.

Allison Palis, Coordinatrice du contrôle des pertes

allisonp@osbie.on.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field