AEDs in schools / DEA dans les écoles

By January 16, 2018 General

***Version française au bas de la page***

The Heart and Stroke Foundation states that “Combined with CPR, the use of an Automated External Defibrillator (AED) may increase the likelihood of saving a person’s life by 75% or more over CPR alone” (Source: Automated External Defibrillations: Whose life will you need to save?). Historically, AEDs were used by physicians, but advances in their design have made them safe and easy to use by people with little or no medical background.

Although it is not a legal requirement to have AEDs in schools, here are some things to consider from a risk management perspective if you decide to install the devices:

Consistency – once you set an expectation that an AED will be in place in one school, you will have to consider installing them in all schools across your board to be consistent.

Maintenance, repair and replacement – The devices require regular maintenance, testing, battery checks and, ultimately, full replacement of the AED unit after a few years. It is recommended to maintain a list of expiry dates for batteries and pads.

On average, batteries should be replaced every four years, and pads every two years. However, be sure to check your user manual as battery replacement may vary by model. Remember to always follow the manufacturer’s replacement guidelines.

Inspection – A daily visual inspection should be conducted to ensure the unit is operational (depending on the unit it could be a green light, “OK” message or check mark, for example) and hasn’t been tampered with, then a weekly or monthly detailed inspection to ensure that the AED is operational, the batteries are still working, and all the components of the kit (i.e. pads, razor, etc.) are present and in working order. All inspections should be documented.

Signage – The availability of an AED should be clearly marked. Ensure signs are posted in plain view, especially if the facility is being used after-hours by a community group. In the photo below, the AED is only visible when approaching from one direction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

This issue could be addressed by posting a projected sign like this one:

 

 

 

 

 

In order to assist our members, we have included recommendations for an AED maintenance and inspection program as part of OSBIE’s Human Element Loss Prevention (HELP) program. Of the approximately 400 schools that were visited in 2017, 81% of schools had an AED.

There would be a reasonable expectation that school staff members would be trained in the use of the device if it is in the building. Schools/boards are protected from legal liability through the Chase McEachern Act (Heart Defibrillator Civil Liability). Keep in mind, however, that this protection does not apply if the defibrillator is not properly maintained.

If your board decides to accept donations or to install these devices, implement an AED management program to ensure they are readily available, working properly and with certified staff available to operate them if needed.

Allison Palis, Loss Control Coordinator

allisonp@osbie.on.ca

 ************************************************************************************

La Fondation des maladies du cœur affirme que « combinée à la RCR, l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé (DEA) peut améliorer les chances de survie d’une personne de 75 % ou plus par rapport à la RCR seule » (source : La défibrillation externe automatisée : Quand aurez-VOUS à sauver une vie?). Par le passé, les DEA étaient utilisés par les médecins, mais grâce à de récents progrès dans leur conception, ils sont aujourd’hui sécuritaires et faciles d’emploi pour des personnes n’ayant aucune connaissance médicale ou très peu.

Les écoles n’ont pas l’obligation légale d’avoir des DEA, mais voici certains points dont vous devriez tenir compte du point de vue de la gestion des risques si votre établissement décide de se doter d’un DEA :

Uniformité – si vous décidez d’installer des DEA dans une école, il vous faudra envisager de faire de même dans toutes les écoles relevant de votre conseil scolaire, à des fins d’uniformité.

Entretien, réparation et remplacement – les DEA nécessitent un entretien périodique; des essais doivent être effectués, les piles doivent être vérifiées et, éventuellement, les appareils doivent être remplacés après quelques années. Nous recommandons de dresser une liste à jour des dates d’expiration des piles et des électrodes.

En moyenne, les piles devraient être remplacées tous les quatre ans et les électrodes tous les deux ans. Toutefois, assurez-vous de consulter le manuel de l’utilisateur, car les recommandations concernant le remplacement des piles peuvent varier d’un modèle à l’autre. Respectez toujours les consignes en matière de remplacement du fabricant.

Inspection – des inspections visuelles quotidiennes devraient être effectuées, afin de s’assurer que les DEA fonctionnent comme prévu (p. ex., selon le modèle, il y aura une lumière verte, un message « OK » ou un crochet indiquant que tout fonctionne) et que personne n’y a touché. Des inspections détaillées devraient également être effectuées toutes les semaines ou tous les mois pour s’assurer que les DEA fonctionnent, que les piles sont chargées et que toutes les composantes de la trousse (p. ex., électrodes, rasoir, etc.) sont là et sont en bon état. Toutes les inspections devraient être consignées.

Affichage – l’emplacement des DEA devrait être clairement indiqué. Assurez-vous d’installer une signalisation très visible, en particulier si vous prêtez vos locaux après les heures d’école à des groupes communautaires. Dans la photo ci-dessus, le DEA n’est visible que lorsqu’on arrive d’une direction.

Pour régler le problème, vous pourriez installer une affiche comme comme celle illustrée ci-dessus.

Afin d’aider nos membres, nous avons formulé nos propres recommandations pour l’instauration d’un programme d’entretien et d’inspection des DEA dans le cadre du Programme de prévention des sinistres causés par les facteurs humains (HELP) de l’OSBIE. En 2017, 81 % des quelque 400 écoles que nous avons visitées avaient un DEA.

On pourrait raisonnablement s’attendre à ce que les membres du personnel des écoles dotées d’un DEA aient reçu une formation sur l’utilisation de l’appareil. Les écoles et les conseils scolaires sont à l’abri de toute responsabilité juridique en ce sens en vertu de la Loi Chase McEachern sur la responsabilité civile liée aux défibrillateurs cardiaques. Toutefois, vous devez garder à l’esprit que cette protection ne s’applique pas si le défibrillateur n’est pas bien entretenu.

Si votre conseil scolaire décide d’accepter les dons ou d’installer ces appareils, veillez à mettre en œuvre un programme de gestion des DEA pour vous assurer qu’ils sont prêts à être utilisés, qu’ils fonctionnent comme il se doit et que le personnel est apte à les utiliser, si nécessaire.

Allison Palis, Coordinatrice du contrôle des pertes

allisonp@osbie.on.ca

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field