Loose parts play / La théorie des éléments détachés

By June 14, 2016 General

***Version française en bas de la page***

The concept of “loose parts play” has been attributed to architect Simon Nicholson in the 1970s, and has been used in playgrounds in the United Kingdom and other areas in Europe as far back as the post-war era.  Loose parts play has made its way to Canada, with the theory that free play using ad hoc, everyday materials can be beneficial to a child’s mental and physical health.

Photo credit: Pinterest

Examples of loose parts play items include:

  • Natural – Water, sand, dirt, sticks, branches, logs, driftwood, grasses, moss, leaves, flowers, pine cones, pine needles, seeds, shells, bark, feathers, boulders, rocks, pebbles, stones
  • Playground – balls, hoops, jump ropes, tires, straw, buckets, cups, containers, digging tools, chalk, scarves, ribbons, fabric

That being said, the use of certain materials, such as discarded boards, plastic tubes, boxes, car tires, etc. may create hazards for the children from injury if the parts are broken or have nails, staples, wires, chemical residue or other hazards inherent to the materials.

In addition, none of the components will meet any safety standard (i.e. CSA, consumer safety legislation) to ensure they are safe and minimum safety standards are being met.

Also, there may not be much control over the end result of the creations the children make.  They could create a makeshift slide, swing or teeter totter that is made up of random, unsecured components placed on a play surface that was not designed to absorb fall energy, or the components when assembled a certain way could create pinch or shear points or entrapment hazards.

Risk Management Tips

  • Consider the type, nature and condition of the loose components.
  • Adequate supervision – what are the children building?
  • Any materials or loose parts provided for play must be inspected regularly for damage or hazards (i.e. sharp edges, protrusions, splinters).
  • Ensure any items are kept clean, where applicable.

The following are some tips regarding the use of wood/trees and tires:

  • Keep them away from any play structures (to avoid entering the No Encroachment Zone of the equipment) or any other structure to discourage climbing
  • They should be stored in a secure location outside of school hours to prevent the above from happening, as well as vandalism/arson
  • Risk of falling from heights if the logs/tires are piled onto each other (or the piles falling on someone)

Tires:

  • Regular inspection for wear & tear (sharp edges, broken pieces, etc) – if steel-belted tires, inspect regularly for exposed steel belts
  • Drill holes to prevent accumulation of standing water

Wood/trees:

  • Regular inspection for hazards (splintering, rot, insects, mould, mushrooms, etc)
  • Choose a rot/insect resistant species
  • Regarding treated wood – do not use creosote, penta-chlorophenol, tributyl tin oxide or surface coatings
  • If using treated wood – ensure appropriate technologies/procedures are used to minimize the level of leachable chemicals & eliminate surface residue of chemicals
  • Remove protrusions
  • Ensure that there are no sharp edges (should be rounded to min. 6 mm radius) i.e. for tree stumps

The bottom line is that, while not opposed to the concept of loose or creative play, there are some risk concerns about the type, nature and condition of the loose components, as well as when they are assembled to create ad hoc structures or play surfaces that may not be strong enough or stable enough for safe use.  Some loose components may be perfectly safe, but others may have hidden hazards – regular inspection and adequate supervision are a must.

 

 

 

 

 

Allison Palis, Loss Control Coordinator

allisonp@osbie.on.ca

 ************************************************************************************

Le concept du jeu à l’aide d’« éléments détachés » a été mis de l’avant par l’architecte Simon Nicholson dans les années 1970. On l’applique dans les terrains de jeu du Royaume-Uni et d’ailleurs en Europe depuis la période d’après-guerre et aujourd’hui, l’idée a fait son chemin jusqu’au Canada. Selon la théorie des éléments détachés, le fait de laisser les enfants jouer librement avec des objets et des matériaux de la vie courante peut être bénéfique pour leur santé mentale et physique.

Voici quelques exemples d’éléments détachés :

  • Éléments naturels – eau, sable, terre, bâtons, branches, billots, bois mort, herbe, mousse, feuilles, fleurs, pommes de pin, aiguilles de pin, graines, coquilles, écorce, plumes, rochers, roches, cailloux, pierres.
  • Terrain de jeu – balles, cerceaux, cordes à sauter, pneus, paille, seaux, tasses, contenants, outils de jardinage, craies, foulards, rubans, tissu.

Cela étant dit, l’utilisation de certains matériaux (p. ex., vieux panneaux, tubes de plastique, boîtes, pneus d’auto, etc.) peut entraîner des risques de blessure pour les enfants lorsque ces matériaux sont brisés ou comportent des éléments dangereux (clous, agrafes, câbles, résidus chimiques ou autres risques inhérents aux matériaux en question).

En outre, ces éléments ne répondent pas aux normes de sécurité en vigueur (CSA, loi sur la sécurité des consommateurs). Nous ne pouvons donc pas nous assurer qu’ils sont sécuritaires et que les normes de sécurité minimales sont observées.

De plus, il peut s’avérer difficile d’exercer un contrôle sur les créations des enfants. Par exemple, des enfants pourraient construire une glissoire, une balançoire ou une balançoire à bascule à l’aide de matériaux inadéquats et non sécuritaires sur une surface de jeu non conçue pour absorber les chocs en cas de chute, ou dont les composantes, une fois assemblées d’une certaine façon, pourraient entraîner des risques de pincement, d’éraflure ou de coincement.

Conseils en matière de gestion des risques

  • Tenir compte du type, de la nature et de la condition des éléments détachés.
  • Assurer une supervision adéquate – que font les enfants?
  • Les matériaux ou les éléments détachés servant à jour doivent être inspectés régulièrement pour détecter tout dommage ou danger (p. ex., bords tranchants, protrusions, échardes).
  • S’assurer que les éléments sont en bon état, s’il y a lieu.

Voici quelques conseils concernant l’utilisation de morceaux de bois/billots et de pneus :

  • Gardez-les loin des structures de jeu (pour éviter d’entrer dans la zone de non-empiétement) ou de toute autre structure pour empêcher le plus possible les enfants de grimper.
  • Les entreposer en lieu sûr à l’extérieur des heures d’école, afin d’empêcher que les situations susmentionnées se produisent, ainsi que réduire les risques de vandalisme/d’incendie.
  • Les enfants risquent de tomber de haut s’ils empilent les billots/pneus les uns par-dessus les autres (ou les billots/pneus ainsi empilés risquent de se renverser et de tomber sur quelqu’un).

Pneus :

  • Inspecter régulièrement les pneus pour détecter les signes d’usure et les dommages (bords tranchants, pièces brisées, etc.) – dans le cas de pneus ceinturés d’acier, vérifier régulièrement qu’aucune partie de la ceinture d’acier n’est exposée.
  • Percer des trous pour empêcher l’accumulation d’eau stagnante.

Morceaux de bois/billots :

  • Procéder à des inspections régulières pour détecter les dangers (échardes, pourriture, insectes, moisissure, champignons, etc.).
  • Choisir une essence résistante à la pourriture/aux insectes.
  • Concernant le bois traité : ne pas utiliser de créosote, de pentachlorophénol, d’oxyde de tributylétain ou tout autre traitement de surface.
  • Si vous utilisez du bois traité, assurez-vous que les technologies/procédures appropriées ont été utilisées pour minimiser le niveau de produits chimiques lixiviables et éliminer les résidus de produits chimiques sur la surface.
  • Éliminer les protrusions.
  • S’assurer qu’il n’y a pas de bords tranchants (les bords devraient être arrondis d’un rayon d’au moins 6 mm), p. ex. dans le cas des souches d’arbres.

Le fait est que même si nous ne sommes pas contre ce concept visant à favoriser le jeu créatif, cette façon de faire comporte certains risques selon le type, la nature et la condition des éléments détachés utilisés. Il faut également tenir compte des risques éventuels une fois ces éléments assemblés, et du fait que, dans bien des cas, ces structures improvisées et les surfaces de jeu ne sont pas suffisamment solides ou stables pour assurer une utilisation sécuritaire. Certains éléments détachés peuvent être parfaitement sécuritaires, alors que d’autres peuvent comporter des dangers cachés. Par mesure de sécurité, il est indispensable de mener des inspections régulières et d’assurer une supervision adéquate.

Allison Palis, Coordinatrice du contrôle des pertes

allisonp@osbie.on.ca

 

 

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field