Mitigating Risks of Student Injury Behaviours / L’atténuation des risques liés aux élèves qui présentent des comportements qui peuvent susciter des préoccupations

By November 20, 2018 General

Thank you to Kerri Stewart and Andrea McAuley of the Durham District School Board for writing this week’s blog!

The Durham District School Board is committed to ensuring a caring and safe learning environment for all.  A relatively small number of students present behaviours which may create safety concerns within the school environment. These risk of injury behaviours may be symptomatic of medical, neurological, or developmental diagnosis. To ensure the safety of the student and their support team, a collaborative approach to training and student specific programming is essential. Care must be undertaken by staff to ensure the safety of everyone.

Training, such as Behaviour Management Systems, provides a consistent approach to building understanding of the individual student (e.g., strengths and needs), structure for planning intervention strategies (e.g., visual schedules) and response strategies (e.g., verbal and/or nonverbal prompts). Supporting students requires ongoing, cyclical planning.  When teams regularly engage in reflective practices, there is deepened understanding of the individual student, clarity and consistency brought to programming and continually refined strategies put into place.  Emphasis on proactive programming components reduces the likelihood of teams needing to engage in reactive strategies to respond to potential incidents.  Specifically, when teams skillfully tailor programming for students who may present with risk of injury behaviours, the intensity and frequency of incidents are reduced.

  • Strategies to support student, and staff, safety should include:
  • School/Classroom/Bus Safety Audits (e.g. Violent Risk Assessment Tool)
  • Transition Planning (activity to activity, space to space, program to program, school to school)
  • Regular review and update of any Behaviour Safety Plans
  • Ensure communication of planning (e.g., Behaviour Safety Plans) to all staff working directly with the student to ensure that the strategy commitments are consistently upheld
  • Consultation and partnership with specialized support staff
  • Regular and ongoing communication with the family

Understanding that behaviour is a form of communication is foundational to mapping strategies to support students in order to meet their needs. Collection and analysis of programming data is essential to empowering teams in reflecting on student needs, determining the functional of behaviour and then programming to replace or reduce the behaviour. Collaborative planning, debrief and program recalibration are key within this cycle.

Staff, students and parents/guardians have a shared responsibility for developing and sustaining safe learning environments. A positive school climate exists when all members of the school community feel safe, included, accepted and actively promote positive behaviours and interactions.

Andrea McAuley, Special Education Officer

Kerri Stewart, Health and Safety Officer

************************************************************************************

Merci à Kerri Stewart et Andrea McAuley du conseil scolaire du district de Durham d’avoir préparé le blogue de cette semaine!

Le conseil scolaire du district de Durham s’est engagé à garantir un milieu d’apprentissage bienveillant et sécuritaire pour tous. Un nombre relativement faible d’élèves présentent toutefois des comportements qui peuvent susciter des préoccupations en matière de sécurité dans le milieu scolaire. Ces risques de blessure peuvent être symptomatiques d’un diagnostic de troubles médicaux, neurologiques ou de développement. Pour assurer la sécurité des élèves et de leur équipe de soutien, il est essentiel d’adopter une approche de collaboration en matière de formation et de programmes destinés à l’élève. Le personnel doit veiller à la sécurité de tous.

La formation, comme les systèmes de gestion du comportement, fournit une approche uniforme pour renforcer la compréhension de l’élève (p. ex., les points forts et les besoins), la structure de planification des stratégies d’intervention (p. ex., des calendriers visuels) et des stratégies de réponse (p. ex., des messages verbaux ou non verbaux). Le soutien aux élèves nécessite une planification continue et cyclique. L’engagement régulier des équipes dans des pratiques réflexives permet d’approfondir la compréhension de l’élève, d’apporter de la clarté et de la cohérence aux programmes et de mettre en place des stratégies continuellement perfectionnées. L’insistance sur les composantes des programmes proactifs réduit la probabilité que les équipes doivent recourir à des stratégies réactives pour donner suite à d’éventuels incidents. Plus précisément, lorsque les équipes adaptent habilement les programmes destinés aux élèves qui risquent de se blesser, l’intensité et la fréquence des incidents sont réduites.

Les stratégies visant à appuyer les élèves et le personnel en matière de sécurité devraient comprendre :

  • des vérifications de sécurité dans les écoles, les classes et les autobus (p. ex., l’outil d’évaluation du risque de violence);
  • la planification de la transition (activité à activité, espace à espace, programme à programme, école à école);
  • l’examen et la mise à jour périodiques des plans en matière de comportement et de sécurité;
  • la communication de la planification (p. ex., les plans en matière de comportement et de sécurité) à tous les membres du personnel qui travaillent directement avec l’élève pour veiller à ce que les engagements énoncés dans la stratégie soient toujours respectés;
  • la consultation et le partenariat avec les spécialistes du soutien;
  • la communication régulière et continue avec la famille.

Bien comprendre que le comportement est une forme de communication représente un élément essentiel de la mise en correspondance des stratégies visant à aider les élèves dans le but de répondre à leurs besoins. La collecte et l’analyse des données sur les programmes sont cruciales pour habiliter les équipes à réfléchir aux besoins des élèves, à déterminer le fonctionnement du comportement, pour ensuite offrir des programmes visant à remplacer ou réduire les effets du comportement. La planification de la collaboration, les comptes rendus et le réétalonnage des programmes sont essentiels à ce cycle.

Le personnel, les élèves et les parents/tuteurs partagent la responsabilité de créer et de maintenir des contextes d’apprentissage sécuritaires. Le milieu scolaire est positif lorsque tous les membres de la communauté scolaire se sentent en sécurité, inclus, acceptés, et qu’ils préconisent activement des interactions et des comportements positifs.

Andrea McAuley, agente en éducation spécialisée

Kerri Stewart, agente en santé et sécurité

 

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field