Naloxone Kits in Schools/Trousses de naloxone dans les écoles

By February 27, 2018 General

***Version française au bas de la page***

There have been a few media reports over the last year on the topic of making Naloxone kits (Fentanyl overdose antidote) available in schools.

Although at this time, there is not a legal requirement to have Naloxone kits in schools, here are some things to consider from a risk management perspective should a school board decide to undertake this.

Insurance Coverage

OSBIE’s comprehensive liability policy provides protection to teachers, staff and volunteers in the event injuries are caused to others through their negligence while administering First Aid or prescribed medications – this would include Naloxone.   If the school board approved schools to carry and administer Naloxone, teachers, staff or volunteers who provide the drug to staff, students or others are deemed to be carrying out these duties on behalf of the school board.

In Ontario we also have the Good Samaritan Act, which protects Good Samaritans, so if staff, volunteers or even members of the public offer help in an emergency they won’t be held legally liable for any reasonable, practical assistance they offer.

Risk Management Recommendations:

Approval – Ensure you’re following any school board policy, procedure or approval process that may apply.

Consistency – Once you set an expectation that an Naloxone will be in place in one school, you will have to consider carrying the kits in all schools across your school board to be consistent. Consideration may be given to only carry the kits at secondary schools as the potential for opioid overdose could be greater than at elementary schools.

Training – Staff should be adequately trained by an appropriate medical resource to use Naloxone. The number of staff at each school that require training would need to be determined.  The frequency of re-training would need to be outlined, much like first aid re-certification.  Schools should call emergency services anytime a Naloxone kit is used as there is still the need for the affected person to receive further medical treatment.

Inventory – An inventory verification system would be recommended to ensure availability of the kits or that used/expired kits have been replaced and this process should be conducted and documented regularly.   The Naloxone kits should be kept in a designated location.

Donations – If the school board decides to accept donations or to carry the Naloxone kits, then you will have to manage them properly to ensure they are readily available and with certified and trained staff available to use them if needed.

 

 

 

 

 

Julie Welsh, Risk Manager

*****

Trousses de naloxone dans les écoles

Depuis environ un an, certains reportages dans les médias traitent de l’installation de trousses de naloxone (antidote contre les surdoses de Fentanyl) dans les écoles.

Même si actuellement, la loi ne rend pas obligatoire l’installation de ces trousses dans les écoles, voici des éléments à considérer du point de vue de la gestion des risques dans l’éventualité où les conseils scolaires prendraient une décision en ce sens.

Protection

La police d’assurance responsabilité civile de l’OSBIE prévoit la protection des enseignants, du personnel et des bénévoles pour les préjudices causés à autrui en raison de leur négligence lorsqu’ils donnent les premiers soins ou des médicaments prescrits – notamment la naloxone. Si les conseils scolaires autorisent les écoles à conserver et à administrer la naloxone, les enseignants, les membres du personnel ou les bénévoles qui donnent ce médicament au personnel, aux élèves ou à d’autres intervenants seraient réputés exécuter cette tâche au nom du conseil scolaire.

En Ontario, nous appliquons également la loi du bon samaritain, qui protège les bons samaritains, de sorte que si les membres du personnel, les bénévoles ou même les membres du public offrent leur aide en situation d’urgence, ils ne seront pas tenus légalement responsables pour l’aide pratique raisonnable qu’ils offrent.

Recommandations en matière de gestion des risques :

Approbation – Veiller à suivre les politiques, procédures ou processus d’approbation applicables du conseil scolaire.

Uniformité – Lorsque vous établissez une attente d’installation d’une trousse de naloxone dans une école, vous devez prévoir d’en installer dans toutes les écoles du conseil scolaire. Vous pourriez envisager d’en installer que dans les écoles secondaires, car le potentiel de surdose d’opioïdes pourrait y être plus élevé que dans les écoles primaires.

Formation – Le personnel doit être adéquatement formé par une ressource médicale dotée de la compétence d’utiliser la naloxone. Il conviendra de déterminer le nombre de membres du personnel qui auront besoin de formation dans chaque école. La fréquence du recyclage devrait être précisée, tout comme le renouvellement de la certification en premiers soins. Les écoles doivent s’adresser aux services d’urgence toutes les fois où une trousse de naloxone est utilisée, car la personne touchée doit quand même recevoir d’autres traitements médicaux.

Stocks – Nous recommandons la mise en place d’un système de vérification des stocks pour garantir la disponibilité des trousses neuves ou de remplacement des trousses utilisées/à échéance périmée; en outre, ce processus doit être périodiquement appliqué et validé. Les trousses de naloxone doivent être conservées dans un endroit désigné.

Dons – Si le conseil scolaire décide d’accepter les dons ou d’installer des trousses de naloxone, vous devrez les gérer correctement pour y avoir accès facilement et veiller qu’elles soient utilisées en cas de besoin par le personnel certifié et formé.

Julie Welsh, Gestionnaire des risques

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field