Pay or Deny Contest / Payer ou contester

***Version française en bas de la page***

Happy New Year!

The following are four actual claims that OSBIE has received over the years.  Can you guess whether or not the board would be found liable in each case? Read through each one, then click on the link at the bottom to provide your answers.  The first person to answer all four correctly wins a $25 Chapters gift card.  Answers and the winner will be revealed in next week’s blog. Good luck!

CASE # 1 

During a recess break on a warm March day, a group of 10-year-old boys discovered the semi-frozen carcass of a large squirrel in the snow bank in the playground.  Being the inquisitive lot they are, it was quickly discovered that semi-frozen animals had a similar bounce coefficient to that of a soccer ball, and soon an ad hoc game of “kick the carcass” ensued.  During one misplaced kick, the carcass became airborne in a face-first direction, causing the teeth of the dead animal to bite the plaintiff on the cheek, resulting in injury…

CASE #2 

During a Continuing Education class, a 62 year old adult student, who is sitting in a chair at her desk drops her pen.  As she bends over to pick up the pen, she reaches too far, and slips forward out of her chair, landing face first on the floor, causing serious injury to her head, neck and shoulder.  She wants the school board to compensate her for her injuries…

CASE #3 

A co-op student was seeking a placement at a local Toyota dealership.  The dealership had requested a student over 18 years of age with a valid driver’s license, and the student, 16 and unlicensed, lied about both and was given permission to work there.

The Service Manager had requested a copy of the student’s license several times, but the co-op teacher did not have a copy of it, and the student said he was licensed, but always left his license “in his other pants pocket” when asked for it.  Several weeks pass by, the student is doing a great job, and everyone appears happy, although the persistent Service Manager continues to ask for the student’s license, but allows him to test drive vehicles anyway.

On the day in question, the student receives possession of a customer’s new Toyota Echo which was brought in for an oil change.  Instead of taking it to the service bay, the student takes a little ride over to the school with the intent to show his friends.  He never made it, rear-ending a taxi cab, totaling both vehicles.  However, the real trouble starts when the dealer’s insurer denies the claim because the student has no license = no insurance = no coverage.  A claim is then brought against the school board…

CASE #4 

In this case the custodian was perplexed by a growing problem of coyotes prowling on school property.  Being  concerned about the safety of the school yard, he decides to take it on himself, without the knowledge of his principal, to show up early in the morning each day with his 12-gauge shotgun to patrol the school yard, and fire a few warning shots from time to time to keep the critters away.  Once the school children show up, he stows the gun in his office by the boiler room in the basement.  Neighbours have complained about gunshots and are concerned about the safety of their children and pets, and have threatened to sue the school board for nuisance and loss of enjoyment of their property.  They mostly want it to stop, but want compensation for the costs of seeking legal advice in the matter…

Click here to submit your answers!

 

 

 

 

 

Allison Palis, Loss Control Coordinator

allisonp@osbie.on.ca

************************************************************************************

Bonne année!

Voici quatre demandes de règlement réelles reçues par l’OSBIE au fil des ans. Pouvez‑vous déterminer si le conseil doit être reconnu coupable ou non? Lisez minutieusement chacun des cas et cliquez sur le lien ci‑bas pour fournir votre réponse. La première personne à répondre correctement pour les quatre cas remportera une carte cadeau de 25 $ chez Chapters. Les réponses et le nom de la personne gagnante seront publiés dans le blogue de la semaine prochaine. Bonne chance!

CAS no 1 

Par une douce journée de la relâche, en mars, un groupe de garçons de 10 ans fait la découverte de la carcasse à demi‑gelée d’un gros écureuil dans un banc de neige situé dans l’aire de jeu. Curieux de nature, ils se rendent compte rapidement que les animaux à demi‑gelés ont le même coefficient de rebondissement qu’un ballon de soccer; ils ne perdent pas de temps et amorcent vite un match improvisé de « coup de pied de la carcasse ». Lors d’un botté raté, la carcasse prend son envol et se dirige directement vers le visage d’un joueur; une dent de l’animal inerte mord la joue de l’intimé, lui causant une blessure.

CAS no 2 

Pendant un cours d’éducation permanente, une élève de 62 ans assise sur une chaise devant son pupitre échappe un stylo. Lorsqu’elle se penche pour le ramasser, elle perd l’équilibre et fait une chute vers l’avant; elle tombe tête première et s’inflige de graves blessures à la tête, au cou et à l’épaule. Elle réclame un dédommagement de l’école pour ses blessures.

CAS no 3

Un étudiant du régime coopératif est à la recherche d’un stage auprès d’un concessionnaire Toyota de sa région. Le concessionnaire cible des étudiants de plus de 18 ans possédant un permis de conduire valide; l’étudiant en question, âgé de 16 ans et sans permis de conduire, a menti à ces deux chefs, et il est embauché.

Le gérant du service demande une copie du permis de conduire de l’étudiant à plusieurs reprises, mais l’enseignant responsable du régime coopératif n’en possède pas et l’étudiant déclare qu’il détient un permis de conduire se trouve toujours « dans les poches d’un autre pantalon » lorsqu’on le lui demande. Plusieurs semaines s’écoulent et l’étudiant fait un excellent travail et tous semblent satisfaits de son rendement, même si le gérant du service continue de demander une copie du permis, tout en permettant à l’élève d’effectuer des essais routiers.

Le jour en question, on confie à l’élève la Toyota Echo neuve d’un client pour une vidange d’huile. Plutôt que de diriger le véhicule vers l’aire de service, il décide de faire une ballade vers l’école pour montrer la voiture à ses amis. Il ne s’est jamais rendu; il emboutit l’arrière d’une voiture taxi, causant des dommages aux deux véhicules. Toutefois, la situation dégénère lorsque l’assureur du concessionnaire refuse le sinistre parce que l’élève ne possède pas de permis = pas d’assurance = pas de protection. S’ensuit une poursuite contre le conseil scolaire.

CAS no 4 

Dans la présente affaire, le gardien ne sait plus quoi faire pour enrayer le problème du nombre croissant de coyotes rôdant autour d’une école. Craignant pour la sécurité sur les terrains de l’école, il décide de prendre les choses en mains, à l’insu du directeur, et arrive tôt à chaque matin avec un fusil de chasse de calibre 12 afin de sillonner la cour de l’école et de tirer quelques coups pour faire fuir les animaux. Lorsque les enfants arrivent à l’école, il range son arme dans son bureau, près de la chaudière, au sous‑sol. Les voisins se sont plaint du bruit causé par les coups de feu et ont dit craindre pour la sécurité de leurs enfants et de leurs animaux de compagnie, et ils ont menacé de poursuivre le conseil scolaire pour nuisance et perte de jouissance de leur bien. Ils veulent d’abord que les tirs cessent, et ils réclament un dédommagement pour les frais juridiques.

Cliquez ici pour soumettre vos réponses!

Allison Palis, Coordinatrice du contrôle des pertes

allisonp@osbie.on.ca

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field