The Science of Protecting your Eyes in Class / La science derrière la protection des yeux en classe

By October 11, 2017 General

***Version française au bas de la page***

We would like to extend our thanks to Dave Gervais, STAO Chair for Safety Committee for providing this week’s blog.

There is a good culture of safety in Ontario High School science departments, as evidenced by the rarity of serious accidents. This does not suggest that we should become complacent. Instead, we should continue this success by maintaining good safety programs. Teachers are now accustomed to working in small liquid quantities, in the lowest concentration that still allow the reaction to proceed. Wearing safety goggles when working with chemicals, and using safety shields (aka explosion shields) in front of demonstrations have become standard lab safety protocols.

Having traveled through over 50 high school science labs, this bin usually contains goggles that are:

  • Scratched
  • Fitted with bands that are no longer elastic
  • Non-vented or missing vents
  • Broken, with plexiglass fronts that are no longer seated in the frame
  • Dirty

Use clean, non-scratched goggles, with indirect venting and rated for liquid splash. Teach students to wash and care for goggles. Use constant reminders, humour and pleasant approaches to win over students to safety.

Know why you are using goggles: If having a chemical in contact with skin is unacceptable, then a full face shield should be used. If having the chemical contact skin is acceptable (not desirable), then goggles with indirect venting and rated for liquid splash are appropriate.

Choose the right goggle: All new goggle purchases should have indirect venting, an antifog coating and be rated for liquid splash. Applications that require non-vented, gas tight goggles are rare. Vented goggles that are not rated for liquid splash are not recommended as they may mistakenly be used for working with liquid chemicals.

Anti-fog: Goggles represent a closed chamber and humidity will build up causing fogging to occur. Air flow is an important part of defogging. Antifog coatings are a supplement to reducing fogging and are only so good. Hydrophobic antifog agents bead the water away from the main lens surface. Hydrophilic antifog agents absorb moisture and wick the water away from the main lens surface.

Washing Instructions: As a necessary lab skill, teach students how to wash goggles before wearing them. Provide them with these tips, as just-in-time instruction as they prepare to wash the goggles:

  1. Rinse the lens with water to remove grit from the lens surface.
  2. Use a non-abrasive cloth that you supply to students.
  3. Wash the goggle lens with water, wiping with one part of the non-abrasive cloth
  4. Use a dry part of the non-abrasive cloth to gently dry the goggle lens.
  5. The frames can be wiped with wet paper towel dipped in a weak soapy solution.

Examine the goggles annually: Just before the summer, examine the goggles and replace broken, scratched goggles. Replace worn, knotted or tired elastic bands to ensure a good fit.

We hope that the information presented in this blog will help you make informed decisions for your safety plan.

Many thanks to the safety specialists at HexArmor for their information and advice in writing this article. The Ministry of Labour (MOL) and Canadian Centre for Occupational Health and Safety (CCOHS) also provided answers to my many questions.

************************************************************************************

Nous tenons à remercier Dave Gervais, président du Comité de la sécurité de l’APSO, pour le blogue de cette semaine.

Il règne une forte culture de sécurité dans les départements des sciences des écoles secondaires de l’Ontario, comme en témoigne la rareté des accidents graves. Cela ne veut pas dire que nous devons nous reposer sur nos lauriers. Nous devons plutôt poursuivre sur notre lancée en maintenant des programmes de sécurité efficaces. Les enseignants sont habitués de travailler avec de petites quantités de liquides et avec les plus faibles concentrations possible pour qu’une réaction chimique ait lieu. Le port de lunettes de protection lors de la manipulation de produits chimiques et l’utilisation d’écrans de protection (anti-explosion) lors des démonstrations sont désormais des pratiques de sécurité courantes dans les laboratoires.

Après avoir visité les laboratoires de plus de 50 écoles secondaires, j’ai pu tirer les conclusions suivantes :

  • les lunettes de protection sont souvent égratignées;
  • elles sont souvent munies de bandes qui ont perdu leur élasticité;
  • elles ne sont pas bien ou pas du tout ventilées;
  • elles sont souvent brisées – c.-à-d. que les lentilles en plexiglas sont déchaussées de la monture;
  • elles sont souvent sales.

Vous devez utiliser des lunettes propres, sans égratignures, dotées d’un système de ventilation indirect et anti-éclaboussure. Apprenez aux élèves à nettoyer et à entretenir les lunettes. Rappelez-leur constamment qu’ils doivent être prudents, et sensibilisez-les à la sécurité en faisant preuve d’humour.

Sachez pourquoi vous utilisez des lunettes de protection : Si un produit chimique ne doit pas entrer en contact avec la peau, il faut utiliser un écran facial. Si un produit chimique n’est pas nocif pour la peau (même s’il vaut mieux éviter tout contact), vous pouvez utiliser des lunettes à ventilation indirecte et anti-éclaboussures.

Choisissez les bonnes lunettes : Les nouvelles lunettes que vous achetez devraient être dotées d’un système de ventilation indirect et d’un écran anti-buée, et offrir une protection contre les éclaboussures. Les cas nécessitant l’utilisation de lunettes étanches (non ventilées) sont rares. Les lunettes qui ne protègent pas contre les éclaboussures ne sont pas recommandées, car les élèves pourraient les utiliser par mégarde pour travailler avec des produits chimiques liquides.

Anti-buée : Comme les lunettes sont étanches, l’humidité peut entraîner la formation de buée. Pour éviter cela, l’air doit pouvoir circuler dans les lunettes. Les écrans anti-buée peuvent aider à atténuer ce phénomène. Les agents anti-buée hydrophobes font perler l’eau qui se disperse rapidement sur la lentille. Les agents anti-buée hydrophiles absorbent l’humidité et empêchent l’eau de s’accumuler sur la lentille.

Directives de nettoyage : Vous devez enseigner aux élèves à nettoyer les lunettes avant de les porter en laboratoire. Voici quelques astuces que je vous conseille de leur transmettre lorsqu’ils se préparent à nettoyer leurs lunettes :

  1. rincez les lentilles à l’eau pour enlever la poussière;
  2. utilisez une lingette non abrasive (que vous devrez leur fournir);
  3. lavez les lentilles à l’eau et frottez-les en utilisant une partie de votre lingette non abrasive;
  4. utilisez la partie sèche de votre lingette non abrasive pour essuyer délicatement les lentilles;
  5. pour nettoyer la monture, vous pouvez utiliser une serviette de papier humide trempée dans une solution d’eau savonneuse.

Examen annuel des lunettes : Juste avant l’été, examinez les lunettes et remplacez les lunettes brisées et égratignées, ou dont l’élastique est usé ou trop étiré, afin d’assurer un ajustement adéquat.

Nous espérons que les renseignements contenus dans le présent blogue vous aideront à prendre des décisions éclairées pour l’élaboration de votre plan de sécurité.

Je tiens à remercier les spécialistes de la sécurité de HexArmor de m’avoir fourni les renseignements et les conseils nécessaires à la rédaction du présent article. Le ministère du Travail (MT) et le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) m’ont également été d’un grand secours en répondant à mes nombreuses questions.

 

 

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field