Three common risk management strategies / Trois stratégies courantes de gestion des risques

By May 10, 2016 General

***Version française en bas de la page***

This is an excerpt of a June 2002 Oracle article written by David Beal.

In the interests of safety, school boards and individual principals will often find the need to apply combinations of the various risk management strategies to school activities – often they seek the services of the OSBIE Risk Management Department to assist them in identifying and analyzing the risks and potential strategies associated with a given situation. Once the process of risk identification/analysis has taken place for a given activity to determine the known risks and the degree of exposure to injury they pose, the three most common management strategies being used are:

Avoidance – Injuries cannot occur if an activity does not take place. Activities that carry a high risk of injury for participants are not appropriate for school programs unless these risks can be removed. If the risks cannot be removed, or the activity cannot be supervised effectively to make it safe, the activity should not take place.

Loss Prevention – Activities having educational value that can be modified or that are required as a part of school curriculum can be managed safely by establishing and following safety standards or guidelines. These standards or guidelines can be either internal policies and procedures or can originate from external organizations, such as athletic associations, regulating authorities, CSA standards or government legislation. Regardless of the source, these rules promote safe practices, such as ensuring proper safety equipment is being used, or that proper steps are taken by organizers and operators to train and supervise the participants so the elements of risk are reduced or removed from the activity.

Transfer – Many school activities will involve private vendors or operators from outside the school, such as amusement park operators, ski resorts, excursion or tour operators, or equipment suppliers, to name a few. As these operators provide their services as part of a commercial operation for profit, schools must ensure that, not only are they dealing with safe, reputable service providers, but that these providers accept responsibility for the negligent acts of their own employees when school trips are arranged at their facilities. In order to do this, schools will usually require the vendors of such services to provide evidence of Liability insurance to cover the business operation, and, in cases where activities or events are held on school property, schools will often require the operator/vendor to provide the school board with a certificate of insurance naming the school board in the event an injury occurs due to the negligence of the operator. Transferring the risk to the operator ensures that the school is not held responsible for an injury caused by the event operator or his employees, which is beyond the control of the school.

Risk management will always be seen as the “speed bump” that slows down the ride, removing all the fun from our lives.   However, one only has to talk to the family of a quadriplegic or the surviving family members of a fatality to realize that we have to stop apologizing for placing student safety in front of cost, convenience, entertainment or popular opinion. Too much is at stake, and in a school setting, we have to respect those individuals who must look out for the safety of our children and understand that when the answer is “no”, or when strict rules are imposed, even if we don’t agree, it may be the very thing that prevents a life-long injury or death.

Click here for the complete article.

 

*********************************************************************************************** 

Ceci est un extrait d’un article de l’Oracle de juin 2002 écrit par David Beal.

Dans l’intérêt de la sécurité, les conseils scolaires et les directeurs eux-mêmes voient souvent le besoin d’appliquer une combinaison des diverses stratégies de gestion des risques aux activités scolaires. Ils font aussi régulièrement appel au service de gestion des risques d’OSBIE pour les aider à identifier et à analyser les risques et les stratégies potentielles associés à une situation donnée. Une fois le processus d’identification et d’analyse des risques complété pour déterminer les risques connus associés à une activité et le degré d’exposition aux blessures qu’ils comportent, voici les trois stratégies de gestion les plus couramment utilisées :

Évitement – Aucune blessure ne peut se produire si une activité n’a pas lieu. Les activités qui comportent un risque élevé de blessures pour les participants ne conviennent pas aux programmes scolaires, à moins que ces risques puissent en être éliminés. S’il est impossible d’en éliminer les risques ou de procurer une supervision efficace pouvant la rendre sécuritaire, une activité ne doit pas avoir lieu.

Prévention des pertes – Les activités à valeur éducative qui peuvent être modifiées ou qui font partie du programme d’enseignement de l’école peuvent être gérées de façon sécuritaire en établissant et en respectant des normes ou des directives de sécurité. Ces dernières peuvent émaner de politiques et de procédures internes ou d’organisations externes comme des associations sportives, des organismes de réglementation, des normes de la CSA ou de la législation. Peu importe la source, ces règles mettent de l’avant des pratiques sécuritaires, comme le fait de s’assurer d’utiliser l’équipement de sécurité approprié ou que les organisateurs et opérateurs suivent les étapes adéquates pour former et superviser les participants de sorte que les éléments de risque sont réduits ou éliminés de l’activité.

Transfert – Plusieurs activités scolaires impliquent des fournisseurs ou opérateurs privés, comme des parcs d’attractions, des stations de ski, des opérateurs de randonnée ou de visite, ou des fournisseurs d’équipement pour ne nommer que ceux-là. Comme ces opérateurs fournissent leurs services dans le cadre d’une entreprise commerciale à but lucratif, les représentants des écoles doivent s’assurer que non seulement elles traitent avec des fournisseurs sûrs et reconnus, mais aussi que ces fournisseurs acceptent la responsabilité des actes de négligence de leurs propres employés lors de la visite des élèves à leurs installations. Pour ce faire, les représentants des écoles exigent habituellement que les fournisseurs de ces services démontrent qu’ils détiennent une assurance responsabilité couvrant l’exploitation de leur entreprise et, lorsque les activités ou les événements se tiennent à l’école, que les opérateurs ou les fournisseurs procurent au conseil scolaire un certificat d’assurance portant le nom du conseil scolaire au cas où des blessures surviendraient à la suite d’une négligence de l’opérateur. Le fait de transférer le risque à l’opérateur assure que l’école n’est pas tenue responsable d’une blessure causée par l’opérateur de l’évènement ou ses employés, ce qui échappe au contrôle de l’école.

La gestion des risques sera toujours perçue comme le « casse-vitesse » qui ralentit tout le monde et qui élimine le plaisir de nos vies. Par contre, il suffit de parler à la famille d’un quadriplégique ou aux survivants d’un accident mortel pour se rendre compte qu’il faut cesser de présenter des excuses pour avoir placé la sécurité des élèves avant les coûts, la commodité, le divertissement ou l’opinion publique. Les enjeux sont trop grands et dans un milieu scolaire, nous devons respecter ceux qui veillent à la sécurité de nos enfants et comprendre qu’en cas de refus ou lorsque des règles strictes sont imposées, même si nous ne sommes pas d’accord, cela peut permettre d’éviter une blessure permanente ou même la mort. Avec la longue liste de blessures évitables subies lors d’activités scolaires au Canada qui ne cesse de s’allonger chaque année, une chose est certaine : aucune expérience éducative ne vaut une blessure permanente ou la mort.

Cliquez ici pour l’article complet. 

 

 

 

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field