Trampoline Parks – Bouncing Safely / Parcs de trampoline – Bondir en toute sécurité

By January 15, 2019 General

***Version française au bas de la page***

In October, CBC’s Marketplace published an episode on Trampoline Parks.

One of the main take-aways from the Marketplace episode is that this industry is unregulated in Canada, which means different facilities have different safety rules, equipment layouts, inspections and staff training requirements.

If your school board allows this activity here are some tips and tools for you to consider:

Safety Rules and Supervision

  • Be familiar with the facility’s rules (one jumper per trampoline, no double bounces, no flips, no belly flops etc.)
  • Provide an overview of the rules to students prior to the outing
  • Provide instructions/demo to all jumpers
  • Confirm with the facility – who enforces the rules? The school or the facility staff or both?
  • Who is responsible to provide supervision?
  • Is the foam pit directly supervised by a facility staff member who will control when the next child goes, ensuring the pit is clear?
  • What is the facility’s emergency response protocol should an injury occur? Do they provide first aid?

Compliance with the Ophea Safety Guidelines

Elementary: http://safety.ophea.net/safety-plan/168/1798

Secondary: http://safety.ophea.net/safety-plan/169/4572

Interestingly, Ophea states that “Other activities using the trampoline (e.g., dodgeball and basketball) are not approved.

Compliance with the American standard

The facility may have adopted the American standard ASTM 2970-17 which covers the design, manufacture, installation, operation, maintenance, inspection and major modification of trampoline courts. This could give some further assurances of the facility’s commitment to safety.

Marketplace also published a blog outlining some questions to ask an outside provider: https://www.cbc.ca/marketplace/blog/thinking-about-taking-a-jump-on-to-a-trampoline

Of course, to balance out the discussion, several trampoline parks responded to the Marketplace report here: https://www.cbc.ca/marketplace/blog/responses-from-trampoline-parks-we-visited

Use of Waivers for Minors

The Marketplace episode also echoes OSBIE long-standing position on the use of waivers for minors.

It is unlikely that such waiver forms will have any legal standing for participants under the age of 18 and are almost always heavily biased in favour of attempting to relieve the facility from any responsibility.

From a risk management perspective, OSBIE is advocating an equal “partnership” approach, where both parties provide CONFIRMATION of insurance coverage to each other in the event of any negligence on behalf of their respective employees or volunteers.

As an alternative to the waiver, schools should attempt to use the board’s approved Informed Consent forms for participants. There should be no need for any other agreement or document that attempts to waive, indemnify, hold harmless or otherwise absolve the vendor from any liability if it arises from the negligence of the facility’s employees/volunteers.

Having an awareness of the inherent risks associated with any activity we undertake allows us to assess these risks and provide the necessary resourcing to proceed safely.

Julie Welsh
Risk Manager, OSBIE

****

En octobre, dans le cadre de l’émission Marketplace, la CBC a diffusé un reportage sur les parcs de trampoline.

On retiendra principalement de cette émission que ce secteur d’activité n’est pas réglementé au Canada, ce qui signifie que les différentes installations ont des règles de sécurité, des dispositions d’équipement, des inspections et des exigences de formation du personnel différentes.

Si votre conseil scolaire autorise cette activité, voici quelques conseils et outils à prendre en compte :

Règles de sécurité et surveillance

  • Familiarisez‑vous avec les règles de l’établissement (un utilisateur par trampoline, pas de sauts en duo, pas de flips, pas de plongeons à plat ventre, etc.)
  • Donnez un aperçu des règles aux élèves avant la sortie
  • Donnez des instructions et faites des démonstrations à tous les participants
  • Confirmez avec les autorités de l’établissement qui applique les règles. Le personnel de l’école ou celui de l’établissement, ou les deux?
  • Qui est chargé de la surveillance?
  • Les fosses de mousse sont‑elles surveillées à tout moment par un membre du personnel de l’établissement, qui donne les départs et qui veille à ce que la fosse soit dégagée?
  • Quel est le protocole d’intervention d’urgence de l’établissement en cas de blessure? Prévoit‑il les premiers soins?

Conformité aux lignes directrices sur la sécurité de l’Ophea

Écoles primaires : http://safety.ophea.net/fr/safet166/1524

Écoles secondaires : http://safety.ophea.net/fr/safety-plan/167/4654

Fait intéressant, l’Ophea précise que « d’autres activités de trampoline (p. ex., le ballon‑chasseur et le basketball) ne sont pas autorisées. »

Conformité à la norme américaine

Il se peut que l’établissement ait adopté la norme américaine ASTM 2970-17, qui traite de la conception, de la fabrication, de l’installation, de l’utilisation, de l’entretien, de l’inspection et des principales modifications apportés aux aires de trampoline. Cela pourrait garantir l’engagement de l’établissement en matière de sécurité.

Marketplace a également diffusé un blogue qui renferme quelques questions à poser à un fournisseur de l’extérieur :

https://www.cbc.ca/marketplace/blog/thinking-about-taking-a-jump-on-to-a-trampoline

Bien entendu, pour équilibrer la discussion, plusieurs parcs de trampoline répondent à l’émission de Marketplace ici : https://www.cbc.ca/marketplace/blog/responses-from-trampoline-parks-we-visited

Recours aux décharges de responsabilité pour les mineurs

Le reportage de Marketplace rappelle également la position de longue date de l’OSBIE au sujet du recours aux décharges de responsabilité pour les mineurs.

Il est peu probable que le formulaire de décharge de responsabilité confère une capacité juridique pour les participants de moins de 18 ans et que la démarche soit presque toujours fortement partiale en faveur de la tentative de libérer l’établissement de toute responsabilité.

Du point de vue de la gestion des risques, l’OSBIE préconise une approche de « partenariat » équitable, selon laquelle les deux parties s’engagent mutuellement à CONFIRMER une protection d’assurance en cas de négligence au nom de leurs employés ou bénévoles respectifs.

En guise de solution de rechange à la décharge de responsabilité, les écoles devraient tenter d’utiliser les formulaires de consentement éclairé approuvés par le conseil scolaire pour les participants. Aucun autre accord ou document ne devrait être nécessaire pour tenter de libérer, d’indemniser ou de dégager le fournisseur de toute responsabilité ou de le soustraire par ailleurs à sa responsabilité si elle découle de la négligence des employés ou bénévoles de l’établissement.

La connaissance des risques associés à toute activité que nous entreprenons nous permet d’évaluer ces risques et de fournir les ressources nécessaires pour agir en toute sécurité.

This content is restricted to site members. If you are an existing user, please log in. New users may register below.

Existing Users Log In
   
New User Registration
*Required field